Conférence - la Route de l’Encens et de la Myrrhe

José-Marie Bel vous propose de découvrir en sa compagnie

LA ROUTE DE L'ENCENS ET DE LA MYRRHE
3.000 ans d'histoire, des Indes à la Méditerranée

La Route de l'Encens et de la Myrrhe, une conférence de José-Marie BelLes grandes civilisations, tant occidentales qu’orientales et extrême-orientales, ont toujours eu besoin d’échanges commerciaux, culturels et sociaux. Parmi les grandes routes commerciales, la Route de la Soie qui parcourt l'Asie centrale est la plus connue. Pourtant, la Route de l'Encens et de la Myrrhe mérite de l'être tout autant.

Si, tout comme la première, cette autre route a permis à des royaumes de prospérer et à l’Europe de découvrir de nouvelles idées et de nouveaux biens, c'est elle, et nulle autre, qui a permis d'alimenter les besoins spirituels de nos religions antiques et médiévales.

C'est grâce à la Route de l’Encens et de la Myrrhe que ces mystérieuses et célèbres résines furent rapportées en Europe et en Asie via d’immenses caravanes traversant le désert d’Arabie. C'est notamment le long de cette route, en Arabie, autour de la mer Rouge, en actuels Yémen et Ethiopie, que le vaste royaume de Saba est resté florissant durant plus de 1.500 ans.

Cette conférence permettra de comprendre la vie quotidienne de cette mythique région, autre berceau des civilisations... de la Reine de Saba, des rois Mages, où fut aussi découvert notre ancêtre : Lucy.

Rejoignez la caravane de José-Marie Bel pour une exploration en images de ce patrimoine merveilleux. Grâce à ses photographies, aquarelles, documents et à ses histoires et découvertes, arpentez la route de l'intérieur.

José-Marie BelDiplômé d’arts plastiques, d’architecture et d’ethnologie, José-Marie Bel est né à Briançon en 1951. Après avoir grandi dans le sud du Maroc de 1953 à 1964 où il découvre le Sahara, il poursuit sa jeunesse aux Antilles et dans les Amériques jusqu'en 1966. Il ne reviendra en France qu'en 1973.

En 1974, il découvre le Yémen et l'Ethiopie qui feront aussitôt l'objet de ses recherches et séjours (plus de 250) et sur lesquels il publiera plusieurs ouvrages. Il restaurera également la maison Arthur Rimbaud à Aden, où il a résidé plus d’un an, en collectant d’anciens documents relatifs à cette ville portuaire proche du détroit de Bab el-Mandeb.

Il est également très actif dans le domaine associatif. Avec Théodore Monod, dont il devient l’ami dès 1986, il est un des co-fondateurs d’Arabia Felix, le comité français de soutien aux actions de l’UNESCO au Yémen. En 1990, il co-fonde l'Espace Reine de Saba à la fois centre culturel, musée et comité sur le Yémen et l’Ethiopie à l’UNESCO dédié au sud de la péninsule Arabique et à la Corne de l’Afrique. De 1995 à 2000, il présidera l’association Les amis de Rimbaud. En 2000, après quatre années d’efforts, il organise l’arrivée à Brest d’un boutre qu’il a fait construire et naviguer depuis la mer Rouge. En 2004, il effectue de longues recherches de terrain autour des lacs éthiopiens pour construire une dizaine de pirogues en papyrus, à la source du Nil bleu.

Depuis quelques années, José-Marie Bel dédie son temps à l'Espace Reine de Saba installé à deux pas du parc des Buttes-Chaumont tout en continuant à faire vivre ses différentes passions en montant des expositions dont certaines à l'Institut du Monde Arabe et en présentant des conférences. Il est également sollicité à l'occasion d'émissions radios et de reportages télévisés (Voyage de légende en Éthiopie pour des Racines et des Ailes, L'histoire de l'encens pour une émission de Stéphane Bern, Rimbaud, le roman de Harar pour France Culture et France 3 en juillet 2015, etc.).

Le sujet m'intéresse et je souhaite en savoir plus
Conférence, je commande

login
Nous contacter

Envoyer un courriel  contact@arkeotopia.org

Appeler par téléphone  06 22 03 32 33

Envoyer un courrier postal  ArkéoTopia, 36 Reculet 78730 Longvilliers (France)

Envoyer un courrielFormulaire en ligne