Fouiller le bâti, une spécialité méconnue

  • Mis à jour : jeudi 19 août 2021 11:12
  • Publication : dimanche 1 février 2015 18:55
  • Écrit par Jean-Olivier Gransard-Desmond
  • Affichages : 84
  • PDF

Avec Augustin, Alex, Lisa et toute l'équipe d'ArkéoTopia, partez à la découverte des ressources complémentaires de l'étape 5.1 de Mon cahier d'archéologie sur le travail de terrain en commençant par l'étude des constructions qui se trouvent encore en place sur le sol.

Étape 5.1 - Intervenir sur le terrain
Étudier les bâtiments

Correspondances MCA1 et MCA2

MCA 1 p. 15 et MCA 2 p. 19

En savoir plus sur le vestige de référence de l'étape

La façade de la cathédrale de Reims qui a servi de modèle pour le dessin de Mon cahier d’archéologie / CC BY-SA 3.0 Adrian Farwell via Wikimedia CommonsDifférentes facettes de la Cathédrale Notre-Dame de Reims (1211-1427) CC BY-SA 4.0 pour le travail de MathKnight à partir des photos de Bodoklecksel, Vassil, Calvin Kramer, Garitan, athKnight, Diliff et DXR via Wikimedia CommonsC’est la Cathédrale Notre-Dame de Reims qui sert à illustrer les pages 15 et 19 de Mon cahier d’archéologie intitulées Étudier les bâtiments ; il s’agit d’un ensemble de procédures permettant l’analyse archéologique de vestiges architecturaux qui ne sont pas sous terre et qui sont même souvent encore utilisés.

Située rue du Trésor à Reims (Grand Est), la cathédrale Notre-Dame de Reims a été construite entre 1211-1275 ap. J.-C. Classée au titre des Monuments historiques (MH) en 1862, elle fait également partie du Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1991.

L'utilisation exceptionnelle des nouvelles techniques architecturales du XIIIe siècle et l'harmonieux mariage de la décoration sculptée avec les éléments architecturaux ont fait de la cathédrale un des chefs-d'œuvre de l'art gothique.

Utilisation d'un tachéomètre ou station totale CC BY-SA 4.0 Mayor2017 via Wikimedia CommonsElle est également connue pour avoir été le lieu de la quasi-totalité des sacres des rois de France. C’est ainsi qu’entre 1027 et 1825, 29 rois de France y ont été couronnés. C’est pourquoi le palais du Tau, ancien palais archiépiscopal, a été presque entièrement reconstruit au XVIIe siècle. L'ancienne abbaye, qui a conservé une très belle nef du XIe siècle, abrite aussi les restes de l'archevêque saint Rémi (440-533), qui institua la sainte onction des rois de France. Enfin, elle est également connue pour son labyrinthe.

L’étude archéologique du bâti de la Cathédrale Notre-Dame de Reims par Alex et Lisa est l’occasion de montrer que les archéologues ne font pas seulement des fouilles. Sur le terrain, ils analysent également des bâtiments encore debout comme les lavoirs, les hangars, les anciennes usines désaffectées, etc. voire encore en activité comme les églises, les hôtels de ville, etc. C’est ce qu’ils appellent faire l’archéologie du bâti ou l’archéologie de la construction.

Il ne s’agit pas seulement de dessiner l’architecture mais surtout de la comprendre. À quelle époque correspond telle ou telle partie du bâtiment ? Cette partie a-t-elle fait l’objet de rénovations ? Les élévations, les parties verticales des murs, révèlent-elles une stratigraphie jusque-là ignorée ?
Autant de questions que se posent les archéologues pour comprendre comment ces bâtiments ont été construits et comment ils ont été entretenus.

L'étape 5.1, étudier les bâtiments encore en utilisation, coloriée par Mylène Trouillet avec des crayons de couleursSur le dessin, les archéologues Alex et Lisa commencent par faire un relevé de terrain. C’est comme sur une fouille, mais ici il s’agit de faire le relevé de la façade de la cathédrale. Pendant qu’Éclair le pigeon transmet les notes et informations utiles, Alex utilise un tachéomètre ou station totale et Lisa la mire pour établir la levé topographique, c’est-à-dire une vue en trois dimensions de la façade. Une fois que ce travail sera fait, ils pourront reconstituer la chronologie de la construction de la façade.

Les indices

Au nombre de 4, ils rassemblent :

  • la cathédrale de Reims qui représente un document patrimonial autant qu'archéologique malgré la poursuite de son utilisation comme lieu de culte
  • Lisa et Alex, les archéologues en habit de chantier, qui représentent les scientifiques travaillant sur l'archéologie du bâti pour mieux reconstituer la chronologie de la construction du bâtiment et ainsi en comprendre son Histoire
  • la station totale qu'utilise Alex et la mire que tient Lisa qui représentent les outils nécessaires aux archéologues pour prendre les mesures qui seront utiles à l'analyse du bâtiment
  • Éclair, le pigeon, qui assure la transmission des informations par voie aérienne entre le terrain et le laboratoire
Couverture de Mon cahier d'archéologie 5-8 ans Couverte de Mon cahier d'archéologie 8-16 ans

Mon cahier d'archéologie pour les non lecteurs 5/8 ans
en vente chez Fedora

Mon cahier d'archéologie 2
pour les lecteurs de 8 à 16 ans

Tu as le bonjour d'Augustin 11 ansTu as le bonjour d'Augustin 7 ansMon cahier d’archéologie, également appelé MCA, est un cahier de découverte et d’activités créatif et ludique. En compagnie d’Augustin, jeune garçon curieux et intrépide, les enfants rencontreront les sympathiques archéologues Alex et Lisa qui les emmèneront à la découverte de l’archéologie et du patrimoine français. Chaque dessin met en scène une situation vécue par Alex et Lisa au quotidien. Selon l'âge de l'enfant, un cahier lui est adapté entre la version non lecteur et la version lecteur. Chacun pourra ainsi expérimenter des activités (coloriages, dessins, jeux d'observation, puzzles, mots codés, énigmes, lectures) renvoyant à des activités d'un archéologue. Ainsi, les enfants se glissent dans la peau d'un archéologue. Seul, en famille, dans un cadre scolaire ou de loisirs, les enfants pourront développer leurs connaissances et leurs compétences en s’amusant.

Chaque étape de Mon cahier d'archéologie dispose d'une page des ressources complémentaires comme celle-ci avec des images couleurs, des documents archéologiques ayant inspiré le contenu du cahier et des informations sur les nouvelles sorties.

Nous contacter

Envoyer un courriel  contact@arkeotopia.org

Appeler par téléphone  06 22 03 32 33

Envoyer un courrier postal  ArkéoTopia, 36 Reculet 78730 Longvilliers (France)

Envoyer un courrielFormulaire en ligne