Suivre un vestige à la trace

  • Mis à jour : jeudi 19 août 2021 11:14
  • Publication : dimanche 1 février 2015 20:39
  • Écrit par Jean-Olivier Gransard-Desmond
  • Affichages : 69
  • PDF

Avec Augustin, Alex, Lisa et toute l'équipe d'ArkéoTopia, partez à la découverte des ressources complémentaires de l'étape 5.6 de Mon cahier d'archéologie sur l'identification des vestiges lors d'une fouille archéologique.

Étape 5.6 - Intervenir sur le terrain
Identifier les vestiges

Correspondances MCA1 et MCA2

MCA 1 p. 22 (page 23 dans la 1ère édition) et MCA 2 p. 28

En savoir plus sur le vestige de référence de l'étape

L'étape 5.6, identifier des vestiges, coloriée par Chris Esnault avec des crayons de couleursC'est un fragment de vase de jardin provenant de Versailles qui a inspiré le dessin des pages 22 et 28 de Mon cahier d’archéologie intitulées Identifier les vestiges ; une démarche fondamentale qui permet aux archéologues de retrouver le vestige où qu’il se trouve une fois entré dans les réserves.

Marquage de vestiges sur le site du Old Champoeg townsite durant l'été 1974 (Champoeg State Park, Oregon, USA)En plus de photographier le vestige en place et d’en faire un dessin, les archéologues doivent passer par une autre étape : l’identification. En identifiant chaque vestige, les archéologues laissent une marque appelée numéro de fouille. C’est ce numéro qui fournira aux collègues de l’archéologue, aux autres scientifiques comme aux conservateurs de musée, les informations leur permettant de savoir d’où provenait le vestige et par où il est passé. C’est ce numéro qui permettra aussi de pouvoir suivre la vie du vestige depuis le terrain (fouilles, dons d’une personne, inventaires) jusqu’au musée.

Un numéro de fouille ne s’invente pas en quelques secondes. C’est une information qui se réfléchit bien avant la fouille ou l’inventaire. En effet, il doit être à la fois simple et efficace : simple pour pouvoir être directement noté sur le vestige et efficace pour être compréhensible aisément.

Vue aérienne du Château de Versailles en FranceDans cette étape, le tesson de vase découvert par Annick Heitzmann et Adeline Bats en 2008 dans les remblais du bosquet de la Reine à Versailles sert à faire comprendre cette étape. Lisa l’archéologue écrit le numéro de fouilles Vers.F18.6.2008 sur la céramique en faïence bleue et blanche avec un rotring ou stylo à plume qui permet de marquer à l'encre les informations utiles sur l'étiquette. Ce numéro de fouilles ou numéro d’inventaire permet de savoir que ce tesson a été trouvé à Versailles en juin 2008 et correspond au numéro F18 des découvertes effectuées à cette époque. C’est un numéro inventé afin d’être le plus explicite possible auprès des jeunes.

Les indices

Au nombre de 4, ils rassemblent :

  1. le paysage représentant le château de Versailles qui sert à comprendre où le vestige a été découvert
  2. le tesson de vase de moins de 20 cm remontant au XVIIIe siècle tenu par les mains de Lisa l'archéologue qui correspond au vestige qui nécessite d'être identifier, c'est-à-dire d'être marqué pour savoir d'où il a été extrait et quand
  3. le rotring qui permet de marquer à l'encre les informations utiles sur l'étiquette
  4. l'étiquette notée Vers.F18.6.2008 qui permet de supporter les informations d'identification
Couverture de Mon cahier d'archéologie 5-8 ans Couverte de Mon cahier d'archéologie 8-16 ans

Mon cahier d'archéologie pour les non lecteurs 5/8 ans
en vente chez Fedora

Mon cahier d'archéologie 2
pour les lecteurs de 8 à 16 ans

Tu as le bonjour d'Augustin 11 ansTu as le bonjour d'Augustin 7 ansMon cahier d’archéologie, également appelé MCA, est un cahier de découverte et d’activités créatif et ludique. En compagnie d’Augustin, jeune garçon curieux et intrépide, les enfants rencontreront les sympathiques archéologues Alex et Lisa qui les emmèneront à la découverte de l’archéologie et du patrimoine français. Chaque dessin met en scène une situation vécue par Alex et Lisa au quotidien. Selon l'âge de l'enfant, un cahier lui est adapté entre la version non lecteur et la version lecteur. Chacun pourra ainsi expérimenter des activités (coloriages, dessins, jeux d'observation, puzzles, mots codés, énigmes, lectures) renvoyant à des activités d'un archéologue. Ainsi, les enfants se glissent dans la peau d'un archéologue. Seul, en famille, dans un cadre scolaire ou de loisirs, les enfants pourront développer leurs connaissances et leurs compétences en s’amusant.

Chaque étape de Mon cahier d'archéologie dispose d'une page des ressources complémentaires comme celle-ci avec des images couleurs, des documents archéologiques ayant inspiré le contenu du cahier et des informations sur les nouvelles sorties.

Nous contacter

Envoyer un courriel  contact@arkeotopia.org

Appeler par téléphone  06 22 03 32 33

Envoyer un courrier postal  ArkéoTopia, 36 Reculet 78730 Longvilliers (France)

Envoyer un courrielFormulaire en ligne