Pologne : Comment la vie féodale a bouleversé l’environnement

Ainsi que l'a montré l'équipe de Mariusz Lamentowicz, l’archéologie permet d’apporter une preuve de l’influence de l’homme sur son environnement. Au XIVe siècle, en Europe centrale, l'implantation des Hospitaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem (les Joannites) a bouleversé le biotope en procédant à une déforestation intensive. L'organisation sociale et l'écologie s’en sont trouvées modifiées durablement.

Cette modification brutale de la nature du biotope due à l’expansion médiévale des implantations, a été constatée sur la réserve naturelle polonaise de Pawski Ług, à une centaine de kilomètres à l’est de Berlin. Les conclusions de Mariusz Lamentowicz et de son équipe ont été publiées le 19 novembre 2020 dans Nature, reprises par Popular Archeology et par la version anglaise de The Conversation, et montrent que l’expansion médiévale des implantations des Hospitaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem a modifié brutalement et durablement la nature du biotope environnant.

une forêt de pins a remplacé la forêt primitive de feuillusLa réserve naturelle étudiée est située en bord de tourbière, un milieu exceptionnel qui empêche la décomposition des matières végétales, particulièrement le bois et les pollens, donc également les traces de l'activivité humaine. L’analyse, dans les différentes couches de tourbes, des restes végétaux ou bactériens, montre une évolution rapide de la forêt primitive de feuillus, originaire de cette partie de l’actuelle Pologne, en une forêt de pins qui a acidifié les sols. Cette évolution s’est faite au même rythme que l’expansion, dans la région, des implantations de Joannites.

À cette période, le mode de vie des tribus slaves est rapidement remplacé par un développement intensif de la culture des céréales et de l’élevage. L'extension féodale, militaire et productiviste conduit à la destruction massive de la forêt primordiale pour la mise en culture de larges zones. Elle a suffi à bouleverser l’écosystème et à le modifier avec des conséquences sur le climat local, la forêt initiale ne jouant plus son rôle modulateur. Ce fait avait déjà été constaté lors d'études antérieures. Il met en lumière tout à la fois l’apport de l’archéologie dans l’étude du climat et des modes de vie mais aussi l’intérêt de l’inter-disciplinarité des différentes disciplines entre elles.

Sources

Mariusz Lamentowicz and Katarzyna Marcisz, «  How Joannites’ economy eradicated primeval forest and created anthroecosystems in medieval Central Europe, Nature, 19 novembre 2020. — Armanda Power, « How medieval Christian ideology changed the Polish environment forever – new study », The Conversation, 20 novembre 2020.

Pour aller plus loin


Vous souhaitez que nous fassions une interview, une critique de livre, de documentaire ou de support en relation avec l'archéologie, que ce soit pour le grand public, des enfants ou des spécialistes, n'hésitez pas à nous écrire à redaction@arkeotopia.org.

ArkéoTopia, une autre voie pour l'archéologie® a vocation à porter un autre regard sur l’archéologie d’aujourd’hui pour mieux aider les organismes existants à préparer celle de demain. Pour en savoir plus sur l'association, n'hésitez pas à prendre connaissance de notre vidéo institutionnelle et de nos actions.