Comment situer un vestige dans le temps ?

Avec Augustin, Alex, Lisa et toute l'équipe d'ArkéoTopia, partez à la découverte des ressources complémentaires de l'étape 6.3 de Mon cahier d'archéologie sur l'analyse des vestiges archéologiques en laboratoire grâce à la datation stylistique.

Étape 6.3 - Au laboratoire
Situer un vestige dans le temps

Correspondances MCA1 et MCA2

MCA 1 p. 28 et MCA 2 p. 34

En savoir plus sur le vestige de référence de l'étape

Cavalier celte du Ier siècle avant J.-C. illustré par Khaerr / CC BY-SA 3.0 Khaerr, Novembre 2013Épée et son fourreau conservé au Metropolitan Museum of ArtC’est une épée celte de l’Âge du Fer qui sert à illustrer les pages 28 et 34 de Mon cahier d’archéologie intitulée Situer un vestige dans le temps ; une démarche importante pour les archéologues qui passe entre autre par la typologie afin de dater un vestige et de le situer dans son contexte culturel.

Provenant du marché de l'art (achetée en 1999 à la collection Rogers), cette épée celte typique de l’Âge du Fer est considérée comme ayant été trouvée en Suisse sans que son contexte soit plus précis. Elle mesure 49,8 x 6,7 x 2,2 cm. Si la lame est en fer, la poignée et le fourreau ont été réalisés dans un alliage de cuivre.

Elle est actuellement conservée au Metropolitan Museum of Art (New York, États-Unis) sous le numéro d'inventaire 1999.94 a-d. Elle est visible dans la salle 301 (galerie Nord) portant sur la fin de l’Empire Romain et le début de l’époque Byzantine.

Avec sa poignée en X à figure humaine représentant en général un guerrier celte, cette épée a été datée aux environs de 60 av. J.-C. par datation stylistique. Une datation stylistique repose sur la typologie des découvertes antérieures. Le mot typologie est formé sur le radical type qui désigne un ensemble de traits généraux caractérisant un genre d’êtres ou de choses et le suffixe -logie qui signifie « parler sur, savoir ».

L'archéologue russe Vladislav Ivanovich Mamontov en train d'identifier des céramiques à partir de catalogues de comparaisonPour les archéologues, la typologie permet donc de parler sur des traits caractéristiques comme ici la différence entre une épée celte et une épée grecque. Ces différences permettent de classer des vestiges par rapport à leur forme pour aider à les situer dans le temps et/ou à déterminer leur fonction ainsi que leur contexte culturel. C’est également ce que fait, sur la photographie, l’archéologue russe Vladislav Ivanovich Mamontov en datant ces céramiques à partir de catalogues de comparaison dédiés à la céramique.

Un catalogue de comparaison permet aux archéologues de pouvoir associer une découverte faite sur un nouveau site archéologique à des découvertes déjà effectuées ailleurs et donc datées. Cette datation antérieure permet de dater et de déterminer la culture correspondant à la nouvelle découverte.L'étape 6.3, situer un vestige dans le temps, coloriée par Chris Esnault avec des crayons de couleurs

Sur le dessin, avec son ami Musculus, la souris musclée du cerveau, Lisa l'archéologue, en habits de laboratoire, compare l’épée qu’elle vient de découvrir en fouille et posée sur la table et notée sur sa fiche d'inventaire, aux différents autres vestiges de la même catégorie épée rassemblés dans un catalogue de comparaison concernant l’évolution des épées à travers le temps. Cette comparaison va permettre à Lisa de savoir que l’épée qu’elle a découverte date des environs de 60 av. J.-C. et qu’elle appartient à la culture celte de l’Âge du Fer.

Aujourd’hui, les archéologues travaillent de plus en plus avec des outils numériques comme les bases de données plutôt que des catalogues papiers. Un exemple de base de données reposant sur la typologie est la base Artefacts, l’encyclopédie collaborative en ligne des petits objets archéologiques.

Les indices

Au nombre de 7 dans MCA1, ils rassemblent :

  1. le catalogue des épées à travers le temps
  2. la fiche d'inventaire visible sur le support d'écriture que porte Lisa qui présente l'épée qui vient d'être découverte
  3. les différents vestiges provenant de différents sites
  4. l'épée celte qui est le vestige de référence sur lequel travaille Lisa et qui se trouve avec les autres vestiges sur la table
  5. la blouse blanche de Lisa qui montre qu'elle est au laboratoire
  6. la table sur laquelle se trouvent les vestiges qui montrent que le travail s'effectue en intérieur
  7. Musculus, la souris musclée du cerveau, qui représente l'intelligence humaine au service de la compréhension de l'Histoire humaine

Au nombre de 8 dans MCA2, ils rassemblent :

  1. le catalogue des épées à travers le temps
  2. la fiche d'inventaire visible sur le support d'écriture que porte Lisa qui présente l'épée qui vient d'être découverte
  3. les différents vestiges provenant de différents sites
  4. l'épée celte qui est le vestige de référence sur lequel travaille Lisa et qui se trouve avec les autres vestiges sur la table
  5. la blouse blanche de Lisa qui montre qu'elle est au laboratoire
  6. la table sur laquelle se trouvent les vestiges qui montrent que le travail s'effectue en intérieur
  7. Musculus, la souris musclée du cerveau, qui représente l'intelligence humaine au service de la compréhension de l'Histoire humaine
  8. Ratiche, le rat savant, qui représente comme Musculus l'intelligence humaine au service de la compréhension de l'Histoire humaine
Étape 6.2 - le laboratorie
Le dessin
Mon cahier d'archéologie
Accueil des ressources
Étape 6.4 - le laboratorie
Expérimenter