Trouver des vestiges grâce aux satellites

  • Mis à jour : lundi 9 août 2021 15:10
  • Publication : dimanche 1 février 2015 18:09
  • Écrit par Jean-Olivier Gransard-Desmond
  • Affichages : 125
  • PDF

Avec Augustin, Alex, Lisa et toute l'équipe d'ArkéoTopia, partez à la découverte des ressources complémentaires de l'étape 2.3 de Mon cahier d'archéologie sur la localisation d'anciennes occupations humaines grâce à la prospection satellite.

Étape 2.3 - Repérer des vestiges
La prospection satellite

Correspondances MCA1 et MCA2

MCA 1 p. 8 (étape 4.2 de la p. 11 dans la 1ère édition) et MCA 2 p. 10

En savoir plus sur le vestige de référence de l'étape

L'étape 2.3, la prospection satellite, coloriée par Chris Esnault avec des crayons de couleursLa pyramide de Khéops / CC BY 2.0 Francesco GasparettiC'est la pyramide de Khéops en Égypte qui sert à illustrer la page 8 de Mon cahier d’archéologie intitulée La prospection satellite ; une autre des méthodes des archéologues pour localiser d'anciennes occupations humaines.

Classé au patrimoine mondial de l'humanité par l’UNESCO depuis 1979 avec la nécropole de Memphis, ce monument construit par les égyptiens de l'Antiquité forme une pyramide à base carrée. Tombeau présumé du pharaon Khéops, elle fut édifiée sous la IVe dynastie, entre 2 551 et 2 528 av. J.-C. selon l’archéologue américain Mark Lehner. Elle se situe au centre du complexe funéraire de Khéops à proximité de Gizeh non loin du Caire, capitale de l'Égypte. C’est la plus grande des pyramides de Gizeh.

La pyramide de Khéops n’a pas été trouvée par prospection satellite. En revanche, c’est bien le cas d’autres pyramides égyptiennes qui ont été repérées par différents archéologues égyptiens, américains et français. Un exemple parmi d'autres, l'article de l'AFP « Égypte : dix-sept pyramides découvertes grâce à un satellite » fait état de plusieurs découvertes de pyramides et de bâtiments égyptiens de l'antiquité découverts grâce à une prospection satellite.

Mieux connue, la pyramide de Khéops sert à faire comprendre comment les archéologues, représentés par Thot le babouin ou Lisa l’archéologue selon les versions du cahier, utilisent un satellite pour repérer des vestiges laissés par l’être humain sans avoir besoin de quitter leur laboratoire. Grâce à Internet, nous sommes même tous capables d’afficher une image satellite de la Terre sur notre ordinateur. En effet avec des outils comme Google Earth, nous pouvons obtenir une image comme celle du plateau de Gizeh prise par l’équipe d’ArkéoTopia. En revanche, une fois l’image récupérée, il faudra l’analyser pour que les anomalies qu’elle contient puissent être révélées. Un travail plus compliqué qu’il n’y paraît même si des archéologues amateurs, qui n’ont donc pas de formation en archéologie, se prêtent au jeu.

Le plateau de Gizeh avec la pyramide Khéops depuis Google Earth Astranis microGEO Satellite - CC BY-SA Astranis Space Technologies

Dessin du dieu Thot représenté avec la tête d'ibis d'après des tombes du Nouvelle Empire - CC BY-SA 4.0 Jeff DahlOutre la relation avec l’Égypte, Thot le babouin figure l’intelligence humaine en tant que représentation du dieu égyptien Thot. Inventeur de l'écriture et du langage, Thot est l’incarnation de l'intelligence et de la parole. C’est pourquoi, il est représenté en train de se servir d’un ordinateur qui affiche l’image du continent africain avec la pyramide de Khéops récupérée grâce aux ondes envoyées par le satellite.

Les indices

Au nombre de 11, ils rassemblent : une équipe de plusieurs archéologues ; les chapeaux pour se protéger du soleil ; le bâton à fouir ; le seau et les sachets plastiques pour ramasser les vestiges de surface ; les chaussures de marche ; vêtements à bandes réfléchissantes ; carnet de notes ; Pisteur le chien qui représente la capacité à prospecteur ; Presto le lièvre qui représente la capacité à transmettre des informations rapidement ; le champ avec ses lignes qui donnent le type de lieu où se trouve l’équipe ; les vestiges de silex parsemant le champ (lames, nucleus et grattoir/racloir) trahissant la présence d'êtres humains autrefois.

Couverture de Mon cahier d'archéologie 5-8 ans Couverte de Mon cahier d'archéologie 8-16 ans

Mon cahier d'archéologie pour les non lecteurs 5/8 ans
en vente chez Fedora

Mon cahier d'archéologie 2
pour les lecteurs de 8 à 16 ans

Tu as le bonjour d'Augustin 11 ansTu as le bonjour d'Augustin 7 ansMon cahier d’archéologie, également appelé MCA, est un cahier de découverte et d’activités créatif et ludique. En compagnie d’Augustin, jeune garçon curieux et intrépide, les enfants rencontreront les sympathiques archéologues Alex et Lisa qui les emmèneront à la découverte de l’archéologie et du patrimoine français. Chaque dessin met en scène une situation vécue par Alex et Lisa au quotidien. Selon l'âge de l'enfant, un cahier lui est adapté entre la version non lecteur et la version lecteur. Chacun pourra ainsi expérimenter des activités (coloriages, dessins, jeux d'observation, puzzles, mots codés, énigmes, lectures) renvoyant à des activités d'un archéologue. Ainsi, les enfants se glissent dans la peau d'un archéologue. Seul, en famille, dans un cadre scolaire ou de loisirs, les enfants pourront développer leurs connaissances et leurs compétences en s’amusant.

Chaque étape de Mon cahier d'archéologie dispose d'une page des ressources complémentaires comme celle-ci avec des images couleurs, des documents archéologiques ayant inspiré le contenu du cahier et des informations sur les nouvelles sorties.

Nous contacter

Envoyer un courriel  contact@arkeotopia.org

Appeler par téléphone  06 22 03 32 33

Envoyer un courrier postal  ArkéoTopia, 36 Reculet 78730 Longvilliers (France)

Envoyer un courrielFormulaire en ligne