ArkéoTopia et Artefacts : une riche collaboration

  • Mis à jour : jeudi 18 mars 2021 17:35
  • Publication : mardi 2 février 2021 21:50
  • Écrit par Lucie Puyjalinet
  • Affichages : 544
  • PDF

ArkéoTopia soutient le programme Artefacts du laboratoire Archéologie et Archéométrie de Lyon (CNRS - UMR 5138) depuis 2013 en le valorisant auprès de différents publics mais aussi en participant à l’ajout de données et en développant des partenariats pour promouvoir son utilisation.

Pourquoi ArkéoTopia soutient-elle
le programme Artefacts ?

Artefacts est une encyclopédie collaborative © ArtefactsArkéoTopia souhaite faire découvrir au grand public cette encyclopédie collaborative en ligne des objets archéologiques, mais aussi à tous ceux qui pourraient en avoir besoin : chercheurs, conservateurs, étudiants, etc. « ArkéoTopia a décidé de s’investir dans le programme Artefacts car, au sein de l’association, notre 4ème pilier est le soutien à la recherche archéologique. De plus, en soutenant Artefacts, nous faisons également avancer notre 5ème pilier qui est la production scientifique », explique le président d’ArkéoTopia, Jean-Olivier Gransard-Desmond, chargé de la programmation scientifique de l’association.

La genèse de la collaboration

ArkéoTopia présente le programme Artefacts à des archéologuesEn juillet 2013, des membres de l'association se sont réunis pour discuter des possibilités d'utilisation d'Artefacts : « À l’origine, nous voulions aider un chercheur du CNRS, Michel Feugère, à développer cet outil, explique Jean-Olivier Gransard-Desmond. J'aimais bien le fait qu'il précisait sur le site : Artefacts n'est pas un produit fini, mais un programme évolutif qui reflète le travail d'un groupe de chercheurs. » Scientifiques et non-scientifiques d’ArkéoTopia testent alors la plateforme : « Nous avons rendu un rapport qui consignait les problèmes rencontrés et les éléments qui avaient bien fonctionné. », poursuit-il.

L'intérêt pour l’association était aussi la dimension participative d'Artefacts : « Ce n'est pas courant du tout comme le montre les travaux de Collabora. C'est aussi pour cela que nous voulions soutenir le programme. C'est ainsi que la relation a commencé ». L'équipe 4 du laboratoire Archéologie et Archéométrie était demandeuse « car ils n'avaient pas forcément le temps de tester leur plateforme », ajoute Jean-Olivier Gransard-Desmond. Plutôt qu'un partenariat, pour créer un lien entre ArkéoTopia et le laboratoire, une relation de chercheur associé est mise en place en 2015.

Valoriser, contribuer et chercher des partenaires : les actions d’ArkéoTopia

Le Portable Antiquities Scheme pour contribuer à ArtefactsDans un premier temps, entre 2013 et 2015, l'association a fait un important travail de test de la plateforme. Ensuite, la valorisation a commencé avec l'organisation d'une WikiTopia Party consacrée à Artefacts. « Une WikiTopia Party est un événement de soutien dédié à l’archéologie dans le domaine de la science participative. » Toujours en 2015, ArkéoTopia a représenté le laboratoire lors de l’Annual Meeting de l’European Association of Archaeologists à Glasgow. « J'ai fait une présentation d'Artefacts à des chercheurs. C'était une découverte pour tout le monde. Cela a vraiment participé à la valorisation de l'outil et nous avons aussi pu voir quelles étaient les attentes du milieu professionnel. Ils ont été très intéressés par l'outil de bibliographie. Le fait que l'outil permette de trier le contenu de la bibliographie en fonction des périodes et/ou des aspects typologiques voulus a beaucoup plu. »

Parallèlement, l'association a débuté sa contribution directe au site : « Nous avons travaillé ensemble avec le matériel du Musée de Biesheim. Nous avons fait de la numérisation et de la retouche d'image. » ArkéoTopia se lance également dans la recherche de partenaires en contactant le Ministère de la Culture qui pilote le portail Joconde (portail proposant des ressources sur la documentation, l'informatisation et la numérisation des collections des musées de France) et le programme européen Ariadne dédié aux données archéologiques et à leur traitement numérique.

Des projets de formation et de contribution

Valorisation d'Artefacts lors de la Fête de la ScienceEn 2020, ArkéoTopia a participé à la Fête de la science pour valoriser Artefacts : « Nous nous adressions cette fois au grand public car cette fête rassemble beaucoup de scolaires même s’il arrive que des chercheurs viennent aussi y découvrir des projets à développer. » Lors de cet événement, l'association a proposé une initiation à la plateforme.

Elle souhaite aujourd'hui mettre en place des ateliers de formation à distance : « Nous aimerions faire des initiations en ligne notamment pour des événements comme les Journées européennes de l'archéologie. » Cette année, ArkéoTopia va également se recentrer sur la contribution aux données : « L’accès aux données brutes représentait un frein car le laboratoire n’a pas forcément le temps de nous les transférer. Nous avons donc pris le parti de rechercher du matériel de façon autonome. C’est le projet britannique Portable Antiquities Scheme sur la plateforme Wikimedia Commons qui va nous permettre d’alimenter la base. »

Pour en savoir plus

Bibliographie


Vous souhaitez que nous fassions une interview, une critique de livre, de documentaire ou de support en relation avec l'archéologie, que ce soit pour le grand public, des enfants ou des spécialistes, n'hésitez pas à nous écrire à redaction@arkeotopia.org.

ArkéoTopia, une autre voie pour l'archéologie® a vocation à porter un autre regard sur l’archéologie d’aujourd’hui pour mieux aider les organismes existants à préparer celle de demain. Pour en savoir plus sur l'association, n'hésitez pas à prendre connaissance de notre vidéo institutionnelle et de nos actions.

Nous contacter

Envoyer un courriel  contact@arkeotopia.org

Appeler par téléphone  06 22 03 32 33

Envoyer un courrier postal  ArkéoTopia, 36 Reculet 78730 Longvilliers (France)

Envoyer un courrielFormulaire en ligne