Les archéologues aiment parler

  • Mis à jour : jeudi 19 août 2021 11:17
  • Publication : dimanche 1 février 2015 22:49
  • Écrit par Jean-Olivier Gransard-Desmond
  • Affichages : 82
  • PDF

Avec Augustin, Alex, Lisa et toute l'équipe d'ArkéoTopia, partez à la découverte des ressources complémentaires de l'étape 7.2 de Mon cahier d'archéologie sur le travail de diffusion des résultats d'une étude archéologique avec la communication des résultats auprès des pairs.

Étape 7.2 - Diffusion des résultats
Présenter ses résultats

Correspondances MCA1 et MCA2

MCA 1 p. 34 et MCA 2 40-41

En savoir plus sur le vestige de référence de l'étape

L'étape 7.2, présenter ses résultats, coloriée par Chris Esnault avec des crayons de couleurs

  Le sextant Mercier © Photo Marie Arnautou, MMNC / coll. Drassm-MCC / Dépôt Musée maritime de Nouvelle-Calédonie.
  Le sextant Mercier au Musée maritime de Nouvelle-Calédonie
Inv. FAI 05-264

© Photo Marie Arnautou, MMNC / coll. Drassm-MCC / Dépôt Musée maritime de Nouvelle-Calédonie.

C'est la découverte du sextant Mercier qui sert à illustrer la page 34 de Mon cahier d’archéologie intitulée Présenter ses résultats ; l'une des façons pour les archéologues de diffuser les réponses obtenues et les difficultés restant à surmonter dans une étude archéologique.

Comme tous les scientifiques, les archéologues présentent leurs résultats à l’oral lors de colloques. Un colloque est une rencontre qui rassemble de nombreux confrères et consœurs d’un même domaine, c'est-à-dire des scientifiques spécialisés sur des sujets très divers comme, par exemple, ici Lisa sur les épaves de bateaux du 18ème siècle. Certains colloques sont très spécialisés, d’autres sont plus généraux. Ils ont lieu une fois par an ou parfois une fois tous les cinq ans. Un colloque rassemble des archéologues de toutes les nationalités. Il faut donc savoir parler anglais pour comprendre et se faire comprendre. C'est le cas à l'Annual Meeting of the European Association of Archaeologists (Rencontre annuelle de l'Association Européenne des Archéologues) où se trouve Lisa dans cette illustration.

Ici, Lisa représente un des archéologues de l'Association Salomon. Comme l'a fait cet archéologue, Lisa présente depuis son pupitre la découverte d'un sextant un peu particulier. Qu'est-ce qu'un sextant ? C'est un instrument de navigation. Le sextant comme l'octant permet de connaître la latitude en mesurant la hauteur d'un astre. Cependant, vers 1730, le sextant remplace l'octant car la visée angulaire du sextant est plus large que celle de l'octant. En effet, elle passe de 45° pour l'octant à 60° pour le sextant. L'utilisation du sextant facilite ainsi les prises de mesures.

En quoi ce sextant est-il particulier ? Fabriqué par l'opticien Mercier, ce sextant fut retrouvé sur le site du naufrage de l'expédition La Pérouse à Vanikoro aux Îles Salomon en 2005 grâce au travail de l'Association Salomon. Or ce sextant figure parmi la liste des objets embarqués à bord de La Boussole et non de l'Astrolabe. C'est ainsi que les archéologues de l'Association Salomon ont pu identifier avec certitude l'épave de La Boussole qui était commandé par Monsieur de La Pérouse et mieux comprendre le site qu'ils étudiaient depuis des années.

Aujourd'hui, le sextant Mercier est conservé au Musée maritime de Nouvelle-Calédonie à Nouméa où il peut être admiré sous le numéro d'inventaire FAI 05-264.

Les indices

Au nombre de 8, ils rassemblent :

  1. la présence d'un écran de projection
  2. la diapositive qui présente les résultats de Lisa
  3. l'organisme d'accueil de la présentation de Lisa (rassemblant professionnels et non professionnels, l'European Association of Archaeologists est le plus important organisme d'archéologie ayant un siège au Conseil de l'Europe)
  4. les sièges
  5. les personnes assises prenant des notes à partir du discours de Lisa
  6. les vêtements de Lisa correspondant à des vêtements de ville (vêtements différents de ceux de chantier ou de laboratoire)
  7. le pupitre d'où Lisa parle
  8. le micro qui sert à Lisa pour se faire entendre
Couverture de Mon cahier d'archéologie 5-8 ans Couverte de Mon cahier d'archéologie 8-16 ans

Mon cahier d'archéologie pour les non lecteurs 5/8 ans
en vente chez Fedora

Mon cahier d'archéologie 2
pour les lecteurs de 8 à 16 ans

Tu as le bonjour d'Augustin 11 ansTu as le bonjour d'Augustin 7 ansMon cahier d’archéologie, également appelé MCA, est un cahier de découverte et d’activités créatif et ludique. En compagnie d’Augustin, jeune garçon curieux et intrépide, les enfants rencontreront les sympathiques archéologues Alex et Lisa qui les emmèneront à la découverte de l’archéologie et du patrimoine français. Chaque dessin met en scène une situation vécue par Alex et Lisa au quotidien. Selon l'âge de l'enfant, un cahier lui est adapté entre la version non lecteur et la version lecteur. Chacun pourra ainsi expérimenter des activités (coloriages, dessins, jeux d'observation, puzzles, mots codés, énigmes, lectures) renvoyant à des activités d'un archéologue. Ainsi, les enfants se glissent dans la peau d'un archéologue. Seul, en famille, dans un cadre scolaire ou de loisirs, les enfants pourront développer leurs connaissances et leurs compétences en s’amusant.

Chaque étape de Mon cahier d'archéologie dispose d'une page des ressources complémentaires comme celle-ci avec des images couleurs, des documents archéologiques ayant inspiré le contenu du cahier et des informations sur les nouvelles sorties.

Nous contacter

Envoyer un courriel  contact@arkeotopia.org

Appeler par téléphone  06 22 03 32 33

Envoyer un courrier postal  ArkéoTopia, 36 Reculet 78730 Longvilliers (France)

Envoyer un courrielFormulaire en ligne