Les grands bouddhas de Bâmiyân

  • Mis à jour : samedi 10 avril 2021 15:39
  • Publication : samedi 10 avril 2021 11:26
  • Écrit par Dominique Rochard
  • Affichages : 502
  • PDF

Pour le 20e anniversaire du drame que subirent les grands bouddhas de Bâmiyân, découvrez l’exposition « Des images et des hommes, Bâmiyân 20 ans après » au Musée National des Arts Asiatiques – Guimet qui se tiendra du 4 février au 21 juin 2021. Compte-rendu de visite avec notre envoyée spéciale Dominique Rochard.

Visite de l’exposition
Des images et des hommes, Bâmiyân 20 ans après

Extrait du panoramique de la falaise de Bâmiyân

En mars 2001 les Talibans dynamitaient un couple de bouddhas monumentaux de 38 et 55 mètres de haut, sculptés dans la falaise de Bâmiyân, en Afghanistan, précédant la destruction, six mois plus tard, des tours du World Trade Center de New York.

Le MNAAG commémore le 20e anniversaire de cet évènement à travers l’exposition « Des images et des hommes, Bâmiyân 20 ans après » qui raconte l’histoire du site et sa vitalité culturelle du 6e au 13e siècle. Pour la première fois, des vestiges archéologiques originaux exceptionnels sont présentés au public.

Une documentation iconographique riche montre le rôle majeur qu’a joué la France dans la connaissance de ce site qui, au cours des siècles, a subi des destructions tant naturelles avec l’érosion de la falaise, qu’humaines avec saccages et pillages.

Pascal ConvertPascal Convert, né en 1957, est plasticien (sculpture, installation et vidéo) et auteur de films documentaires. En 1989, il est pensionnaire à la Villa Médicis. La question de la mémoire et de l’oubli est au cœur de son travail.

Dans les années 1930, le musée avait reçu en partage des artefacts en provenance du chantier de fouilles de la Délégation archéologique française en Afghanistan. Il s’est appuyé sur ces éléments pour monter l’exposition. On peut y découvrir des œuvres archéologiques uniques retrouvées dans cette falaise afghane du Gandhara à la période islamique. On y admire également deux mains de bouddhas monumentaux ayant conservé des restes de feuilles d’or.

Joseph Hackins, Ria Hackin et Jean Carl Le Grand Bouddha de Bamiyan Boddhisattvas de la grotte K

Cette exposition rend hommage à Joseph et Ria Hackin qui, dès 1923, accompagnés de Jean Carl, tous trois archéologues, ont conduit les fouilles du site et fait des relevés de décors polychromes peints ornant les centaines de grottes-sanctuaires creusées dans la falaise.

Affiche de l'expositionEn écho à ces éléments, une immense reproduction photographique du site, 1,70 mètre de haut et 15 mètres de long, découpée en 15 panneaux déployés sur trois côtés, œuvre du plasticien et photographe Pascal Convert, habille l’exposition. Le panoramique montre la falaise de Bâmiyân, 1,5 kilomètre de long et 110 mètres de haut, avec une précision hyperréaliste extraordinaire, ses grottes et, bien sûr, les niches vides des deux bouddhas.

Pascal Convert a réalisé ce devoir de mémoire à la demande de l’Ambassade de France. Il a créé ce panoramique grâce à sa collaboration avec la société Iconem, spécialisée dans la documentation et la conservation des sites en les numérisant, un matériel « high-tech » très sophistiqué pour la prise de vue, et pas moins de 4 000 images réalisées. Il a ensuite utilisé, pour le tirage, un procédé créé dans les années 1870 : le tirage contact platine-palladium sur papier coton dont le résultat permet de voir d’innombrables détails par fusion de l’image avec le support.

L’exposition comprend également la projection d’un film vidéo, « Les enfants de Bâmiyân », montrant des enfants Hazaras (Chiites) jouant sur le site et vivant avec leur famille dans la vallée.

Musée national des arts asiatiques - Guimet
Des images et des hommes, Bâmiyân 20 ans après
Commissaire générale de l'exposition Sophie Makariou, présidente du MNAAG, et Pierre Cambon, conservateur en chef des collections Corée, Pakistan et Afghanistan du MNAAG
Tarif : 11,50 € et 8,50 € (réduit) pour accéder à l'exposition et aux collections permanentes
6 place d’Iéna - Paris 16 - www.guimet.fr
Page Facebook - Fil Twitter - Galerie Instagram

Pour aller plus loin


Vous souhaitez que nous fassions une interview, une critique de livre, de documentaire ou de support en relation avec l'archéologie, que ce soit pour le grand public, des enfants ou des spécialistes, n'hésitez pas à nous écrire à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

ArkéoTopia, une autre voie pour l'archéologie® a vocation à porter un autre regard sur l’archéologie d’aujourd’hui pour mieux aider les organismes existants à préparer celle de demain. Pour en savoir plus sur l'association, n'hésitez pas à prendre connaissance de notre vidéo institutionnelle et de nos actions.

Nous contacter

Envoyer un courriel  contact@arkeotopia.org

Appeler par téléphone  06 22 03 32 33

Envoyer un courrier postal  ArkéoTopia, 36 Reculet 78730 Longvilliers (France)

Envoyer un courrielFormulaire en ligne